MENU
>

Un savoir-faire inégalé. Depuis 1871 déjà.
Cela se fête !
Découvrez maintenant toutes les histoires qui rendent Duvel tellement unique.

L'art de l'équilibre

Les fins gourmets découvriront dans chaque Duvel un goût remarquablement équilibré, fruit de la rencontre entre deux variétés de houblons. D'un côté, le Styrian Golding de Slovénie, connu pour son arôme vif et fruité accompagné d'une note d'agrume. Et de l'autre, le Saaz-Saaz de République tchèque, un houblon aromatique au caractère herbacé et floral.

L'art de servir

Chaque Duvel mérite une grande attention au moment du service. Suivez donc les conseils de notre zythologue : prenez un verre sec, inclinez-le à 45° et versez doucement la bière jusqu'à mi-hauteur. Ensuite, continuez à verser en le redressant progressivement. Vous obtiendrez ainsi un col de mousse dense et plein de goût.

L'art du détail

On dit que le diable se cache dans les détails. La Duvel est refermentée en bouteille et contient beaucoup de gaz carbonique qui perle dans le verre jusqu'à former en surface un élégant col de mousse. Pour lui garantir une belle densité et plus de goût, nous avons gravé un D au fond du verre qui provoque de très fines bulles en continu.

L'art de la patience

Alors qu'autour de nous le monde s'accélère, chez Duvel, on prend le temps pour brasser. Notre bière mûrit 90 jours avant d'atteindre l'équilibre parfait. C'est en faisant preuve de patience que nos brasseurs parviennent à chaque fois à recréer la qualité de cette bière si unique.

L'art de concevoir

Nous ne prétendons pas que la création de la Duvel ait été aussi spectaculaire que le premier pas sur la Lune, mais en 1923, cette bière paraissait totalement innovante. Une refermentation en bouteille qui donne une robe si limpide est une chose pour le moins remarquable. Et, plus une bière est claire, plus son goût est pur.

L'art de la passion

En 1871, le fondateur Jan Leonard Moortgat s'est mis à brasser, avec passion. Quatre générations plus tard, rien n'a changé sauf ... les avions, les voitures électriques et les selfies. Bon, d'accord, ça fait pas mal de changements. Mais nous, nous brassons toujours avec autant d’envie et de passion pour la qualité qu’à nos débuts.

L'art de la ténacité

Pour leur bière, les brasseurs Moortgat ont cherché la meilleure levure. Ils ne l’ont pas trouvée en Belgique, mais dans les Highlands, en Écosse. Ils ont dû remuer ciel et terre pour trouver cette levure supérieure, et la ramener en Belgique. Heureusement qu’ils ont fait preuve de ténacité, car depuis, nous ne l’avons plus jamais changée.

Comme chaque année au printemps, la gamme Duvel s’enrichit d’une nouvelle Tripel Hop. Pas n’importe laquelle, non, la Tripel Hop préférée des amateurs de bière. Cette fois, les brasseurs ne sont pas allés chercher de nouvelles variétés de houblon exotiques mais ont réutilisé la variété américaine Citra déjà utilisée pour le brassage de la Duvel Tripel Hop en 2012. Remise en compétition, l’édition 2012 a été choisie par les fans et sera donc reprise dans l’assortiment permanent. Autrement dit, dès le 3 mars, la Duvel Tripel Hop Citra bénéficiera avec la Duvel classique d’une place définitive sur le marché mondial.

Lyon et la danse, c’est l’histoire d’une passion que la 17e édition de la Biennale de la danse continue de faire vivre. L’ouverture de cette exposition, intitulée « Corps rebelles », s’est déroulée le 12 septembre dernier au Musée des Confluences de Lyon, et a été marquée par un discours de GÉRARD COLLOMB, Sénateur-Maire et Président de la Métropole de Lyon.

DUVEL Instagramfeed